#37 - Faire une carte avec Umap

37 umap logoUmap est un logiciel de cartographie opensource qui utilise les fonds de cartes OpenStreetMap. Accessible directement sur Internet, il permet de créer et partager toute sorte de cartes, de les enregistrer en ligne et d'importer / exporter les données dans des formats ouverts.

Avant de commencer, voici quelques exemples concrets des possibilités de Umap : carte historique de la presqu'île de Crozon, Paris en autochromes, Angers avant-après (en bas de page), Documents figurés des travaux de restauration des cathédrales au XIXe siècle, Trombinoscope d'anarchistes français (fin XIXe siècle).

37 umap exemple

 

Imprimer E-mail

#36 - OpenRefine, "Excel aux hormones" pour nettoyage de données

36 refine logoRechercher/remplacer par, faire des filtres, des tris, voire des macros, c'est sympa, mais souvent très long, fastidieux, et parfois frustrant. Alors jetez-vous sur OpenRefine, "Excel aux hormones" selon l'excellente expression d'Antoine Courtin.

Testé et adopté à l'occasion du datasprint des archives, OpenRefine permet de faire extrêmement vite (et très bien) des nettoyages, des harmonisations et des enrichissements de données, en masse !

Même si l'essentiel de la documentation est en anglais, l'outil est utilisable en français et manipulable assez rapidement. Point non négligeable quand on travaille en collectivité sur des réseaux informatiques très verrouillés : il suffit d'avoir téléchargé le logiciel sur une clé USB, de glisser le répertoire sur son ordinateur et d'ouvrir le fichier exécutable pour l'utiliser (même sans droit administrateur).

Pour ma part, je me suis d'abord contentée de visualiser les 3 vidéos ci-dessous (en anglais, mais elles valent le coup d'oeil, juste pour avoir une idée de l'immensité des possibles)... avant de me jeter dans le bain, de tâtonner et de chercher au fur et à mesure des besoins.

Pour l'histoire rapide, l'outil a initialement été développé en open-source, puis soutenu par Google (d'où l'existence de versions Google Refine, de 2010 à 2012) puis de nouveau entièrement ouvert.

En plus d'être un peu didactique, le tutoriel ci-dessous est surtout un pense-bête personnel mais partagé, amené à s'enrichir régulièrement, pour garder sous la main les formules plus ou moins alambiquées trouvées parfois au bout de longues recherches et d'essais plus ou moins fructueux.

 

Webographie succincte

 

Imprimer E-mail

#RencNum 2017 : Les publics, in situ et en ligne

Que savons-nous aujourd'hui des publics in situ et des publics en ligne, des usages que les uns et les autres font de l'offre proposée par les équipements culturels, et surtout des relations qu'ils entretiennent ? Cette rencontre culture numérique propose un retour réflexif sur différentes initiatives de mise en ligne de contenus, de médiation numérique et d'étude sur leur réception menées au sein de musées, services d'archives, bibliothèques ou structures de spectacle vivant. Elle aborde les objectifs de politique culturelle poursuivis à travers le numérique et les moyens mis en œuvre par les établissements culturels, notamment en termes de compétences et d'organisation. La question du renouvellement des outils et des dispositifs d'enquête à l'ère numérique est également traitée, sans cacher le caractère encore imparfait de la connaissance des publics en ligne et de leurs usages. Elle vise à offrir des éléments de réflexion et à susciter des échanges et débats sur les mutations que connaissent à l'heure actuelle les modes d'accès à la culture et les politiques de développement des publics.

Voir le programme et la suite sur le site officiel.

Retour sur ces deux journées à travers le live-tweet.

Imprimer E-mail

Plus d'articles...